Atelier "Austérité, capitalisme et politique migratoire" le 16 octobre 2015 dans le cadre de l'Alter Summit

Dans les jours…

Présentation

Le capitalisme implique immanquablement la concentration du pouvoir économique aux mains des actionnaires, la logique marchande, la recherche des profits et des dividendes et la mise en concurrence des travailleurs. L’austérité, la dérégulation et la privatisation sont ses manifestations et ses conséquences, et de même les politiques conduisant à empêcher la liberté de mouvement des personnes ou à faire dépendre cette mobilité des besoins des entreprises, et à maintenir des milliers de travailleurs et travailleuses sans statut. Lutter contre ces effets passe donc aussi par la tentative de dépasser le capitalisme et de créer un système fondé sur d’autres principes.

Ceci ne peut pas se faire sans prendre en compte la dimension migratoire et donc sans remettre fondamentalement en cause la distinction même entre migration régulière et migration irrégulière, distinction critiquable, d’une part, en ce qu’elle est incompatible avec le respect des droits humains les plus élémentaires et, d’autre part, en ce qu’elle constitue un outil de gestion et de légitimation du capitalisme.

Pour une partie non négligeable, donc, la critique et le dépassement du capitalisme et de la distinction entre migration régulière et migration irrégulière semblent devoir être pensés et agis conjointement.

L’atelier aura pour objectif d’explorer ces questions et de suggérer des pistes de réflexion et/ou d’action en la matière.

Programme

13h – 13h15: accueil

13h15 – 13h40: Mikaël Franssens, Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Étrangers, Belgique: éléments d’analyse des politiques migratoires actuelles en tant qu’outil de gestion et mécanisme de légitimation du capitalisme.

13h40 – 14h05: Violaine Carrère, Groupe de soutien et d’information aux immigrés, France: exploration de la liberté de circulation et d’installation.

14h05 – 14h35: Gil Lizcano, Podemos Belgique: 15M, mareas, mouvement des indignados, Podemos et consorts en tant que sources d’enseignements et d’inspirations possibles et rôle joué par les migrants dans ces dynamiques.

14h35 – 15h00: échange et questions de clarification.

15h00 – 15h20: pause

15h20 – 15h50: Thierry Müller, co-auteur du livre « Choming Out », collaborateur du livre «Micropolitique des groupes», militant du collectif Riposte.CTE à Liège (Belgique): Implications et pistes possibles du dépassement du capitalisme dans la sphère du travail, de l’emploi et du salaire et rôle des migrants et des migrations dans cette question.

15h50 – 17h00: débat avec la salle, visant à:

  • explorer comment penser et agir, de manière conjointe, le dépassement de l’austérité et du capitalisme et le dépassement de la distinction entre migration régulière et migration irrégulière et analyser en quoi ces deux questions sont liées,
  • apporter des éléments de réflexion et d’action en vue de ce double dépassement et
  • chercher comment surmonter la division autochtones/allochtones dans les luttes sociales.

Informations pratiques

16 octobre 2015 de 13h à 17h: Forum B, Campus de la Plaine, Université Libre de Bruxelles.

http://www.ulb.ac.be/campus/plaine/docs/stib-plaine.pdf

https://www.ulb.ac.be/campus/plaine/plan.html

En français avec interprétation vers l’anglais.

Inscription préalable vivement conseillée auprès de Mikaël Franssens (en mentionnant si vous avez besoin d’une interprétation vers l’anglais).

Plus d’information sur les mobilisations ici

Article d’origine: https://www.cire.be/thematiques/politiques-migratoires/atelier-austerite-capitalisme-et-politique-migratoire-le-16-10-dans-le-cadre-de-l-alter-summit