C’est la fin du centre pour réfugiés dans le coeur de Binche

Ils sont partis discrètement comme ils ont vécu dans la cité du Gilles. L’année dernière, ce qu’on a appelé la crise des migrants (la vague de milliers de réfugiés venant de Syrie et de Libye vers l’Europe) avait forcé les autorités et les citoyens à trouver des solutions provisoires pour accueillir toutes ces personnes. Il y a eu à l’époque le centre de Walcourt qui avait provoqué une levée de boucliers de la part de certains riverains. Et puis il y avait aussi “le Rempart” à côté de l’église des Récollets à Binche. Là aussi les lieux ont été vidés. Les réfugiés ont été dispersés dans les différents centre Fedasil de la région. “Tout s’est d’ailleurs passé très vite“, précise une binchoise qui a accompagné ces réfugiés en tant que bénévole. “On aurait voulu être prévenu un peu à l’avance pour les aider à préparer leur départ. Mais un jour je suis arrivé et ils n’étaient plus là.”

Cohabitation réussie

Un accueil positif partagé globalement par les binchois. Pour la voisine du centre d’accueil “ils étaient discrets. J’entendais les enfants jouer dans la cour. Je leur rendais leur ballon quand il atterrissait dans mon jardin”. Même chose pour tous les voisins qui soulignent la discrétion de ces réfugiés. Tous ou presque puisqu’il reste cette rumeur de vol dans certains magasins. La majorité des binchois gardent un souvenir positif. Quelques uns grincent encore un peu des dents.

Source : C’est la fin du centre pour réfugiés dans le coeur de Binche