Angleterre, Angleterre » : vendeurs de rêve dans un monde cynique. ***

 » Bon, une fois arrivé dans la jungle, soit on sort les billets et on tente un petit saut dans un camion, soit on se débrouille mais pas sur mon parking alors. Out ! Attention payer, c’est pas une assurance de réussite, c’est une assurance de pouvoir tenter de réussir. Faut pas confondre. Y’a pas d’assurance réussite »Quand on découvre Soufian el Boubsi, petite frappe de passeur moyen, éructant ce texte cynique, tout en se rasant nerveusement devant son petit miroir, la première réaction est évidemment le dégoût, l’effroi.  » Ah! ces salauds de passeurs »!, qu’on se dit. Rejet moral, de ce petit « animal sauvage », accentué par un débit speedé, qui nous largue dans l’antipathie : « eux c’est eux, nous c’est nous », qu’on pense. Et de fait, il est pas reluisant, ce petit salaud, qui se fait du fric facile à partir d’un parking de supermarché dans une « jungle » urbaine, face au pseudo-paradis anglais.Il passe un bon moment à nous expliquer sa méthode, « rationnelle », filtrée par un copain médecin au pays natal, pour faire triompher les meilleurs, les plus costauds et les plus malins. Avec, au passage, la bénédiction divine et un peu d’autosatisfaction: « je suis réglo, je frappe pas ».

Source : Angleterre, Angleterre » : vendeurs de rêve dans un monde cynique. ***