La crise de l’asile représente 1,3 milliard d’euros en Belgique

Les coûts de l’accueil et de l’accompagnement des réfugiés ont doublé en deux ans, rapporte De Tijd samedi.Bien que le pic de la crise des réfugiés soit passé, les coûts de l’accueil supplémentaire pèsent sur les finances cette année et l’année à venir. Le gouvernement fédéral, la Flandre et la Wallonie ont déboursé ensemble cette année 1,3 milliard d’euros pour la gestion de l’asile et de l’immigration, selon le projet de budget du gouvernement fédéral. Ce qui représente un doublement en deux ans. En 2014, le budget était de 675,4 millions d’euros; pour 2017, un milliard d’euros est inscrit.35.451 demandes d’asile en 2015Sur le montant de 2016, le gouvernement fédéral prend à lui seul à sa charge une somme de 1,13 milliard. La majorité des dépenses vont à l’accueil dans les centres d’asile (626,3 millions), aux soins de santé pour les réfugiés (52,7 millions) et enfin à l’administration et coûts du personnel (194,6 millions). 57,6 millions d’euros sont aussi comptabilisés pour l’accord passé avec la Turquie sur les réfugiés.Il y a eu l’an passé 35.451 demandes d’asile en Belgique, un chiffre record qui bat celui de 2000. Le gouvernement fédéral compte en 2016 revenir à un maximum de 14.460 demandes d’asile, mais tient compte pour 2017 d’une augmentation des demandes à 23.503.

Source : La crise de l’asile représente 1,3 milliard d’euros en Belgique