700 places en centres fermés dès 2017 (Infographie) – DH.be

Malgré le “coût important” dédié aux centres fermés, leur expansion se poursuit.La détention en centre fermé se chiffre à 188 € par jour et par personne. Ce montant, à charge de l’État, comprend l’hébergement, le séjour et les soins de santé. C’est 57 € de plus que le coût d’un détenu dans une prison belge.En effet, au SPF Justice, on nous informe qu’un détenu dans un établissement pénitentiaire coûte 131,60 € par jour. “Ces frais couvrent l’entretien des cellules, les vêtements, le chauffage, le soutien psycho-social et la nourriture” , informe Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l’administration pénitentiaire.Pour Dominique Ernould, porte-parole de l’Office des Étrangers (OE), cet écart ne peut être mis en parallèle : la prise en charge et les réalités du terrain ne sont pas les mêmes. “C’est comme comparer des pommes et des poires. Les dépenses ne sont pas comptabilisées de la même manière.”En 2015, le budget alloué aux centres fermés (fonctionnement, investissements, coût des étrangers sans moyens d’existence) était de 8.884 euros. Ce montant pourrait bien être dépassé cette année, vu la volonté sans limites du secrétaire d’État à l’Asile et la Migration d’augmenter les places en centres fermés afin d’intensifier les rapatriements. “Certes, le coût est important. Mais c’est nécessaire” , embraye Dominique Ernould.Ainsi, la capacité des six centres fermés belges étaient d’environ 400 places en 2014 contre 583 aujourd’hui. 131 places ont été créées l’année passée.

Source : 700 places en centres fermés dès 2017 (Infographie) – DH.be