Abandonnés par l’UE, des milliers de réfugiés risquent de mourir de froid – pétition d’Amnesty International 

Des réfugiés risquent de mourir de froid sur les îles grecques, comme frappés par les politiques inhumaines de l’Union européenne (UE).

Hommes, femmes et enfants survivent dans des tentes couvertes de neige sous des températures inférieures à zéro. Ils sont littéralement abandonnés dans le froid au seuil de l’Europe. Quel genre de société traite les gens de cette façon ?

Les conséquences des politiques européennes
Depuis l’adoption de l’accord UE-Turquie en mars dernier, les dirigeants européens ont retenu les demandeurs d’asile sur les îles grecques en attendant de les renvoyer en Turquie, arguant que leurs droits y seront respectés. Les choses ne se sont pas passées comme ils le prévoyaient, avec pour conséquence des milliers de personnes se retrouvant bloquées dans le froid, dans une incertitude totale et un état d’anxiété croissant.

Cette situation s’inscrit dans l’histoire telle une tache hideuse sur notre conscience collective.

De nombreuses vies sont menacées, là, maintenant. Il nous faut agir
Exhortez le Président de la Commission européenne, Jean-Claude Junker, et notre Premier ministre, Charles Michel à faire de ces vies humaines une priorité. Les gouvernements de l’Union européenne doivent déplacer les réfugiés des îles grecques vers d’autres pays européens.

Pour agir, cliquez ici : Abandonnés par l’UE, des milliers de réfugiés risquent de mourir de froid – Amnesty International Belgique Francophone