1.736 migrants interceptés à la frontière franco-belge entre octobre et janvier | Belgique – lesoir.be

Le plan Medusa 2a été lancé en octobre en prévision de la fermeture de la « jungle » de Calais

D’octobre dernier à janvier, en l’espace de quatre mois, 1.736 migrants ont été interceptés dans des opérations policières menées à la frontière entre la France et la Belgique dans le cadre du plan Medusa 2, peut-on lire mardi dans les pages de La Dernière Heure, qui se base sur une réponse apportée par le ministre de l’Intérieur Jan Jambon (N-VA) au député fédéral Gautier Calomne (MR).Le plan lancé après le démantèlement de la «jungle»Ce plan avait été lancé en octobre en prévision de la fermeture du camp de migrants de Calais, la fameuse «jungle», et visait à éviter le déplacement vers la Flandre des migrants qui y vivaient, pour la plupart candidats à la traversée vers la Grande-Bretagne. D’un mois à l’autre, le nombre d’interpellations a diminué, de «603 en octobre» à «343 fin janvier». L’opération est jugée un succès par le ministre Jan Jambon. Vincent Gilles, président du SLFP Police, estime quant à lui que «si le nombre d’interceptions a diminué, c’est tout simplement parce que le nombre d’effectifs pour les contrôles a diminué aussi». Selon lui, «l’effet attractif de Paris», où de nombreux migrants se sont installés, «a joué plus que l’effet repoussoir de Médusa».

Source : 1.736 migrants interceptés à la frontière franco-belge entre octobre et janvier | Belgique – lesoir.be