Face au nationalisme, la génération Y veut ouvrir les bras à l’immigration – International – LeVif.be

L’enquête, menée par les télévisions publiques de 14 pays dont la Belgique (RTBF et VRT), a questionné près d’un million d’Européens âgés entre 18 et 34 ans. Si l’on en croit les résultats, la génération Y du Vieux continent se veut plus ouverte que les autorités qui la gouvernent. Près d’un tiers des répondants accepterait par exemple d’accueillir tous les réfugiés, quelles que soient leurs raisons de quitter leur pays.Un autre tiers ouvrirait aussi les frontières aux réfugiés dont le pays d’origine est en guerre. Dans leur majorité, les jeunes Européens ne sont pas tellement nationalistes, puisque 60% disent ne pas être prêts à s’engager pour défendre leur pays. Ils s’intéressent par contre à la politique. Même s’ils sont 82% à affirmer ne plus avoir confiance dans le système politique, 69% affirment vouloir exercer leur droit de vote et seraient malheureux d’en être privés. La foi dans la classe politique est effectivement au plus bas et neuf jeunes sur dix pensent que les élus, ou du moins certains d’entre eux, sont corrompus.La méfiance s’étend également aux médias, 80% des répondants confiant ne pas s’y fier. L’Union européenne ne fédère pas massivement la jeunesse non plus. Moins d’un jeune sur deux dit avoir confiance dans ses institutions. Néanmoins, l’idée de suivre l’exemple du Brexit n’emballe pas outre mesure; 76% des jeunes Européens souhaitent en effet que leur pays reste dans l’UE.

Source : Face au nationalisme, la génération Y veut ouvrir les bras à l’immigration – International – LeVif.be