La Belgique se fait taper sur les doigts pour sa relocalisation trop lente des réfugiés – La Libre

La Belgique doit augmenter ses engagements mensuels d’accueillir des migrants ayant besoin d’une protection internationale, affirme la Commission européenne mardi, lors de la présentation de son douzième rapport sur l’avancement des relocalisations et réinstallations des personnes arrivant en Europe. La Pologne et la Hongrie, qui n’ont toujours pas accueilli une seule personne, s’exposent à des sanctions. Il y a deux ans, les Etats membres de l’UE se sont engagés à accueillir, d’ici septembre 2017, 98.255 migrants arrivés en Italie et en Grèce. Selon les chiffres publiés par la Commission, 18.418 personnes ont déjà été relocalisées. La Belgique doit en accueillir 3.812 et en a déjà pris en charge 551 (430 depuis la Grèce et 121 depuis l’Italie).

“Toutefois, malgré la poursuite des avancées positives, le rythme actuel des relocalisations demeure insuffisant pour atteindre les objectifs fixés en vue de la relocalisation de toutes les personnes admissibles au cours des prochains mois”, souligne la Commission. La Belgique se voit rappeler, comme quelques autres Etats membres, l’obligation d’augmenter ses engagements mensuels.La Hongrie, la Pologne et l’Autriche sont les seuls Etats membres à n’avoir encore accueilli personne, mais l’Autriche s’est entre-temps engagée à relocaliser 50 personnes venant d’Italie. Cela fait de la Hongrie et de la Pologne les plus mauvais élèves de la classe. Si elles ne prennent pas d’engagements d’ici au prochain rapport d’avancement, “la Commission n’hésitera pas à ouvrir des procédures d’infraction”, a indiqué mardi à Strasbourg le commissaire européen aux Affaires intérieures Dimitris Avramopoulos.Les nouvelles concernant la réinstallation – qui permet à des réfugiés venant de l’extérieur de l’UE de rejoindre l’Europe légalement et de manière sûre – sont meilleures. Les objectifs sont remplis aux deux tiers: 16.163 personnes ont déjà été transférées en Europe, alors que l’engagement total était de 22.504 personnes.La Belgique a déjà réinstallé 892 des 1.100 personnes qu’elle s’est engagée à accueillir dans ce cadre.

Source : La Belgique se fait taper sur les doigts pour sa relocalisation trop lente des réfugiés – La Libre