La Pologne veut organiser un référendum sur les réfugiés – 7SUR7.be

Le président conservateur polonais Andrzej Duda a déclaré jeudi qu’un référendum sur l’accueil des réfugiés pourrait être organisé en Pologne en 2019 en même temps que les élections législatives.La question des réfugiés a été un des thèmes clés de la campagne électorale du parti nationaliste PiS, fermement opposé à leur accueil, pour les législatives de 2015 qui lui ont apporté la majorité absolue au Parlement.”Ce référendum pourrait se tenir le jour des élections législatives en 2019, car ainsi l’opinion des Polonais à ce sujet sera claire et sans équivoque pour la nouvelle majorité” issue de ce scrutin, a déclaré le président, lors d’un point de presse.”Aujourd’hui, ce problème ne se pose pas. (…) Le gouvernement polonais actuel n’est pas d’accord avec le système de quotas (européens). On n’est pas d’accord avec une relocalisation obligatoire des réfugiés sur le territoire polonais”, a ajouté le président, issu du parti conservateur et nationaliste Droit et Justice (PiS) au pouvoir.La question de tenir cet éventuel référendum se posera “si cette question est toujours soulevée dans l’arène internationale, dans l’arène de l’Union Européenne, s’il y a des tentatives de nous forcer, disons le clairement (…) d’accueillir des réfugiés”, a encore déclaré le président. Il a ajouté que son organisation dépendra également du taux de participation des Polonais au référendum “consultatif” sur les changements à apporter à la Constitution qui pourrait se tenir le 11 novembre prochain à l’occasion des élections locales.Division entre les Etats membresA la mi-mai, la Commission européenne a menacé de lancer des procédures d’infraction contre la Hongrie et la Pologne si elles refusent toujours d’accueillir des demandeurs d’asile depuis l’Italie et la Grèce.Face à l’afflux massif de demandeurs d’asile sur les côtes italiennes et grecques, où sont arrivés plus d’un million de migrants en 2015, les pays de l’UE avaient adopté en septembre 2015 un plan de répartition de 160.000 personnes en deux ans dans le reste de l’Union.Mais ce plan dit de “relocalisation”, censé incarner la solidarité européenne, a surtout illustré les divisions entre Etats membres, qui ne l’ont appliqué qu’au ralenti, voire pas du tout pour certains. Selon des sondages, la majorité des Polonais, habitants d’un pays très homogène sur le plan ethnique et religieux, sont opposés à l’accueil des réfugiés.

Source : La Pologne veut organiser un référendum sur les réfugiés – 7SUR7.be