Nouveau drame en Méditerranée: "On suppose" que ces migrants se sont noyés

Les services de sauvetage en mer espagnols ont secouru mardi trois migrants subsahariens à bord d'une embarcation de fortune, sur laquelle se trouvaient à l'origine une cinquantaine de personnes, portées disparues.

« On suppose » que ces migrants se sont noyés, a déclaré à l'AFP une porte-parole des secours maritimes mais des opérations de recherche étaient toujours en cours mardi après-midi dans la zone pour retrouver d'éventuels survivants. Si ces décès sont confirmés, il s'agira de loin du naufrage le plus meurtrier dans cette région depuis le début de l'année. Soixante migrants ont péri en mer en tentant de rallier l'Espagne depuis janvier, selon un bilan au 25 juin de l'Organisation internationale des migrations (OIM).

L'embarcation « à demi-coulée » a été localisée à 28 miles nautiques (environ 50 km) au sud-ouest de l'ilot d'Alboran, au large de l'enclave espagnole au Maroc de Melilla, selon le communiqué des secours. Les rescapés, trois hommes de 17 à 25 ans, « ont expliqué que plus de 50 personnes se trouvaient à bord du canot pneumatique à la dérive depuis plusieurs jours après avoir quitté la côte nord du Maroc », selon les secours qui estiment qu'il pourrait s'agir d'une embarcation « activement » recherchée depuis dimanche par des avions, hélicoptères et par un bateau espagnol.

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/RTLInternational/~3/dnG5VFhDW3M/nouveau-drame-en-mediterranee-on-suppose-que-ces-migrants-se-sont-noyes-932807.aspx