Des centaines d'orphelins reçoivent enfin un peu d'amour à Mossoul: "Ils sont dans un état psychologique déplorable"

À Mossoul, en Irak, les forces anti-terroristes tentent d’éliminer les derniers combattants djihadistes. La ville est presque libérée, mais elle n’est plus qu’un champ de ruines. Beaucoup d’enfants ont perdu leurs parents. Désormais, ils pourront être accueillis dans un nouvel orphelinat.

Le rire des enfants se faisait rare à Mossoul. Le camp de réfugiés à l'est de Mossoul a ouvert un orphelinat pour les enfants qui ont perdu père et mère, fait prisonniers des forces de l'Etat islamique auto-proclamé, ou tués lors des combats de libération de la ville. “L'orphelinat a été fondé pour aider les enfants qui sont dans un état psychologique déplorable, après la disparition de leurs deux parents. Nous nous occupons de 375 enfants”, a expliqué Rizqar Obaid, directeur du camp de réfugiés de Mossoul est.

Ma mère et mon frère étaient en train de cuisiner lorsqu'ils ont été frappés par une bombe

Dans cet orphelinat, garçons et filles retrouvent enfin une vie d'enfant. Une classe pour apprendre. Une aire pour jouer. Des activités de leur âge. Sans les images et les bruits de la guerre, dont ils paient un lourd tribut. Traumatisés par la violence des combats, et surtout par la perte de leurs parents.

“Un tir de mortier a frappé notre maison et a tué mes parents. Ici, nous recevons l'aide dont nous avons besoin”, a confié un petit garçon. “Ma mère et mon frère étaient en train de cuisiner lorsqu'ils ont été frappés par une bombe. Maintenant c'est notre oncle qui s'occupe de nous”, a expliqué un autre.

Des volontaires apportent un peu d'amour aux orphelins

Des réfugiés du camp se portent volontaires pour redonner un peu de tendresse à ces enfants meurtris. “Je vis dans ce camp, et je vois de nombreux enfants laissés sans soins. Alors je me suis portée volontaire pour leur apporter de l'amour et de l'attention”, a confié Um Jama, une volontaire.

Pendant ce temps, dans le vieux Mossoul en ruine, les soldats d'élite du contre-terrorisme tentent de déloger les combattants de l'Etat islamique des dernières poches de résistance.

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/RTLInternational/~3/iazyhm-nE7w/des-centaines-d-orphelins-recoivent-enfin-un-peu-d-amour-a-mossoul-ils-sont-dans-un-etat-psychologique-deplorable–934928.aspx