Méditerranée: le navire anti-migrants repart sans accepter l'aide d'une ONG

(Belga) Le C-Star, un navire affrété par des militants antimigrants en Méditerranée à nouveau à l’arrêt vendredi, est reparti par ses propres moyens, sans accepter l’aide d’une ONG qui a affirmé avoir été chargée de lui porter assistance.

Un porte-parole des militants du C-Star a expliqué à l’AFP que le bateau, tout juste reparti après cinq jours de blocage en face de la Tunisie, avait simplement arrêté ses moteurs pour résoudre un problème technique, ce qui a provoqué une procédure d’information des bateaux navigant dans les environs mais sans appel à l’aide. Il n’a pas été possible de joindre les gardes-côtes italiens pour confirmer s’ils avaient bel et bien demandé au navire de Sea-Eye, une ONG allemande, d’aller proposer son aide. Le président de Sea-Eye, Michael Buschheuer, a assuré sur Facebook avoir été informé des difficultés du « navire nazi » et a souligné que l’aide aux personnes en détresse était un devoir pour tous les navigateurs, « indépendamment de leur origine, couleur de peau, religion ou convictions ». Le Sea-Eye s’est dérouté en direction du C-Star, mais lors d’un contact radio, le second a assuré ne pas avoir besoin d’aide et le premier a donc repris sa route. Bloqués depuis dimanche au large de la Tunisie, où des pêcheurs et un puissant syndicat s’opposaient à leur ravitaillement, les militants du C-Star étaient sortis jeudi soir de leur silence. « Notre bateau à été ravitaillé, tout va bien, il retourne sur zone », a lancé Clément Galand, militant français à bord, dans un message à l’AFP dans la nuit de jeudi à vendredi. (Belga)

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/RTLInternational/~3/ITDQyBBP-U0/mediterranee-le-navire-anti-migrants-repart-sans-accepter-l-aide-d-une-ong-943661.aspx