Grèce : Les réfugiés confrontés à des conditions très difficiles

Des porte-parole sont disponibles sur place du 17 au 19 octobre.


!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);

!function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0],p=/^http:/.test(d.location)?’http’:’https’;if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src=p+’://platform.twitter.com/widgets.js’;fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document, ‘script’, ‘twitter-wjs’);
Alors que les milliers de réfugiés bloqués à Lesbos continuent de vivre dans des conditions épouvantables et dans l’incertitude quant à leur avenir, une équipe de chercheurs d’Amnesty International se rendra sur l’île du 16 au 19 octobre.

« Les conditions déplorables qu’endurent les réfugiés, loin d’appartenir au passé, sont une réalité quotidienne. Le nombre d’arrivées sur les îles grecques augmentant à l’approche de l’hiver, des hommes, des femmes et des enfants se retrouvent à dormir dehors dans des camps surpeuplés, a déclaré Giorgos Kosmopoulos, chercheur sur les questions migratoires à Amnesty International.

« La politique visant à endiguer le flux des réfugiés et des migrants en les gardant sur les îles grecques doit prendre fin. L’accord UE-Turquie ne doit plus servir de prétexte pour abandonner les demandeurs d’asile dans des conditions inhumaines sur ces îles. Le gouvernement grec doit les transférer sans délai sur le continent. »

Article original: https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/grece-les-refugies-confrontes-a-des-conditions-tres-difficiles