Voici les vrais chiffres de l’assistance sociale en Belgique: 3 fois plus en 40 ans, les CPAS en danger

Un Belge sur 20 (environ 576.000) reçoit une assistance sociale, comme un ajustement pour une petite pension ou une compensation pour un handicap, ressort-il d’une enquête du Standaard menée auprès des services publics fédéraux. Cette proportion a triplé depuis la création de ces allocations dans les années 70.

Il y a des causes structurelles à cette évolution, selon Bea Cantillon (UAntwerpen), comme la migration (70% des bénéficiaires ne sont pas d'origine belge), l'individualisation de la société, l'économie qui nécessite plus de qualifications, mais aussi une espérance de vie plus longue pour les personnes handicapées.

Les choix politiques au niveau fédéral, comme le renforcement des allocations de chômage, font aussi la différence, signale Julien Van Geertsom, président du service public fédéral de programmation Intégration sociale.

Sonnette d’alarme pour les CPAS

Une clientèle plus importante et diverse confronte les CPAS à des défis, dans les grandes villes. “Un accompagnement individuel n'a jamais été prévu pour un tel groupe”, souligne Mme Cantillon, d'autant plus que le législateur assigne plus de tâches à ces organismes.

Les CPAS doivent aujourd'hui non seulement accueillir, mais aussi activer et intégrer. La chercheuse met en garde contre la limitation dans le temps des allocations de chômage, qui déplace 175.000 chômeurs de longue durée de la sécurité sociale vers l'assistance, ce qui risque de mettre à plat le système.

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/rtlinfo/belgique/~3/5NzsAqurEWI/voici-les-vrais-chiffres-de-l-assistance-sociale-en-belgique-3-fois-plus-en-40-ans-les-cpas-en-danger-962022.aspx