Norvège : non à l'expulsion de Taibeh en Afghanistan !

La Norvège menace d’expulser Taibeh et sa famille en Afghanistan, alors qu’elle n’y a jamais mis les pieds… Comme les milliers de camarades de Taibeh, tu peux la soutenir !

Taibeh Abbasi a 18 ans. Elle vit avec sa famille en Norvège depuis plusieurs années. Elle s’apprête à finir ses études secondaires et souhaite devenir médecin. Sauf que Taibeh est afghane et qu’elle est menacée d’expulsion dans un pays dangereux qu’elle ne connaît pas et dans lequel elle n’a jamais mis les pieds : l’Afghanistan.




Taibeh et son petit frère

L’Afghanistan, un pays sûr ?

La Norvège est une des démocraties les plus prospères du monde. Mais c’est aussi l’un des 5 pays qui continuent de renvoyer le plus grand nombre de demandeur-e-s d’asile vers l’Afghanistan, prétendant qu’il s’agit d’un pays sûr. Pourtant le dernier rapport d’Amnesty à ce sujet affirme qu’aucune province du pays ne peut être considérée comme sûre. Renvoyez ces gens là-bas, c’est leur promettre un avenir fait de violence et de droits humains bafoués.

Le nombre de retours forcés vers l’Afghanistan depuis l’Europe est en augmentation rapide, alors même que le nombre de victimes civiles enregistrées par l’Organisation des nations unies atteint un niveau record… Entre 2015 et 2016, le nombre d’Afghan-ne-s renvoyé-e-s dans leur pays par des États européens a presque triplé, passant de 3 290 à 9 460 (statistiques officielles de l’Union européenne). Rajoutons que comme Taibeh, la moitié des personnes réfugié-e-s afghan-e-s sont né-e-s en exil. Beaucoup sont donc renvoyées dans un pays qu’elles ne connaissent pas. On estime le nombre de réfugié-e-s afghan-e-s à 2,5 millions de personnes, dont 91% vivent au Pakistan et en Iran.

« Désireux avant tout d’augmenter le nombre des expulsions, les gouvernements européens appliquent une politique à la fois irresponsable et contraire au droit international » explique Anna Shea, chercheuse d’Amnesty Internationale, spécialiste des droits des réfugié-e-s et des migrant-e-s

Les camarades de Taibeh se mobilisent en force !

Pour dénoncer ces comportements inhumains, des milliers d’élèves norvégien-ne-s se démènent pour éviter que leur camarade Taibeh ne soit expulsée. Le 3 octobre 2017, une gigantesque action de soutien s’est déroulée à Trondheim, en Norvège. Plus de 1000 élèves ont manifesté contre la menace du gouvernement d’expulser Taibeh vers l’Afghanistan.

Amnesty International soutient la campagne initiée par ces élèves et demande au gouvernement norvégien la suspension immédiate de tous les renvois de demandeur-e-s d’asile vers l’Afghanistan.

Toi aussi tu peux agir : signe notre pétition dès maintenant pour défendre tous les demandeur-e-s d’asile comme Taibeh qui risquent leur vie en étant expulsé-e-s vers l’Afghanistan !


Article original: https://www.amnesty.be/jeunes/engage-toi/agis-en-ligne/article/norvege-non-a-l-expulsion-de-taibeh-en-afghanistan