Le président catalan destitué va demander l'asile en Belgique selon des médias espagnols, la N-VA dément l'avoir invité

Le président catalan destitué Carles Puigdemont et cinq ex-conseillers de son gouvernement vont demander l'asile politique en Belgique, selon une information de la chaîne espagnole La Sexta que confirme le quotidien El Periodico. Ils se trouvent lundi à Bruxelles pour une réception privée de la N-VA, a appris l'agence Belga, sans obtenir ni confirmation, ni précision. Suite à la publication de cette information, Joachim Pohlmann, porte-parole de la N-VA, a réagi en précisant que si Puigdemont était à Bruxelles, ce n’était pas à l’invitation du parti. 

Ils devraient donner une conférence de presse cet après-midi

Selon El Periodico, quatre des cinq ex-conseillers concernés sont Meritxell Borràs (PDECat, santé), Toni Comín (ERC, intérieur), Joaquim Forn (PDECat, travail et affaires sociales) et Dolors Bassa (ERC). Le nom du dernier demeure inconnu. Plusieurs médias espagnols indiquent qu'ils devraient donner une conférence de presse commune lundi après-midi.

“Un signe de désespoir absolu”

Au sein du gouvernement espagnol, on assure ne pas être inquiet de ce voyage de Carles Puigdemont. Pour Fernando Martínez-Maillo, secrétaire général du PP de Mariano Rajoy, cet acte est “un signe de désespoir absolu”.

Les récents événements “décrédibilisent la position de la Belgique”

Le groupe Ecolo-Groen à la Chambre des représentants a demandé au président de l'assemblée Siegfried Bracke (N-VA) de convoquer le Premier ministre Charles Michel afin qu'il s'explique cette semaine sur la position de son gouvernement dans la crise en Catalogne, a indiqué lundi le chef de groupe, Jean-Marc Nollet, à l'agence Belga. L'attitude “d'une composante de son gouvernement” expose le pays à de graves conséquences internationales, souligne-t-il. Jean-Marc Nollet considère que M. Michel (MR) avait adopté “une attitude utile” depuis de le début de la crise en Catalogne, en appelant au dialogue, mais que les récents événements “décrédibilisent la position de la Belgique“.

“Ce n'est pas un conflit évident, il faut de la modération, mais une composante de son gouvernement a décidé de provoquer le Premier ministre alors qu'il a appelé à ne pas jeter de l'huile sur le feu”, ajoute-t-il. Le groupe Ecolo-Groen demande donc au Premier ministre de s'expliquer cette semaine à la Chambre sur la position officielle de la Belgique et les déclarations des membres de son gouvernement.

Les réactions politiques sur Twitter

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/RTLInternational/~3/WmgBd0J2cfo/crise-en-catalogne-puigdemont-et-cinq-ex-ministres-catalans-vont-demander-l-asile-en-belgique-966420.aspx