République tchèque: Andrej Babis chargé de former le gouvernement

(Belga) Le président tchèque Milos Zeman a officiellement chargé mardi Andrej Babis, chef du mouvement ANO vainqueur des législatives, de mener les négociations en vue de former le nouveau gouvernement, alors que ce dernier a déjà annoncé vouloir créer un cabinet minoritaire.

“Je suis très content de pouvoir faire le premier pas vers la formation d’un gouvernement stable”, a dit M. Zeman à Lany près de Prague, devant la presse. M. Babis, un homme d’affaires de 63 ans parfois étiqueté de “Trump tchèque”, a quant à lui réitéré son intention de former un cabinet minoritaire comprenant des experts sans parti, suite au refus de ses partenaires potentiels d’entrer en coalition avec lui. “Je suis très navré que les autres partis entrés au Parlement refusent dès le début de créer un gouvernement de coalition”, a-t-il déclaré. “C’est pourquoi nous allons essayer de former un gouvernement minoritaire et nous nous efforcerons de persuader les députés par le programme de notre mouvement qui a des points communs avec ceux d’autres partis politiques”, a ajouté M. Babis. Le mouvement populiste ANO (“Oui” en tchèque) a obtenu 29,7 % des voix, soit 78 sièges à la chambre des Députés qui en compte 200, suite à la campagne axée sur la lutte contre la corruption, contre l’accueil des migrants et contre l’euro. ANO a largement devancé le parti de droite ODS, le Parti pirate, la formation d’extrême droite xénophobe SPD et six autres partis. Le seul homme politique à vouloir s’allier avec M. Babis est Tomio Okamura, chef du SPD (22 sièges), mais le leader d’ANO a exclu cette solution. Le parti communiste KSCM (15 sièges) s’est dit prêt à “tolérer” un cabinet minoritaire de M. Babis. Les détracteurs de M. Babis voient d’un mauvais oeil l’inculpation pour fraude aux fonds européens dont M. Babis, fondateur du géant agro-alimentaire et chimique Agrofert, fait objet. Les députés se réuniront pour la première fois le 20 novembre en session constituante de la Chambre basse qui sera suivie de la démission du gouvernement sortant de centre-gauche de Bohuslav Sobotka. M. Babis sera ensuite désigné Premier ministre, puis il devra demander la confiance au Parlement”, a confirmé mardi le président Zeman. Au cas où le futur cabinet minoritaire du chef d’ANO n’obtient pas la confiance au Parlement, la Constitution permet au président une deuxième tentative. Elle prévoit aussi une troisième tentative, pilotée elle par le chef de la chambre basse. M. Zeman, 73 ans, pro-russe, pro-chinois, hostile à l’immigration et favorable à l’action de M. Babis, briguera en janvier un second mandat de cinq ans, lors du scrutin présidentiel au suffrage universel direct. (Belga)

Article original: http://feedproxy.google.com/~r/RTLInternational/~3/VBtuhpyvgA0/republique-tcheque-andrej-babis-charge-de-former-le-gouvernement-966747.aspx