Protection en Israël : retour forcé vers le danger ou détention, choisissez

Israël a déporté illégalement plus de 4 500 demandeurs d’asile érythréens et soudanais depuis 2013, et plus encore sont actuellement en danger d’être expulsés de force du pays.

Un système d’asile délibérément dysfonctionnel

Le taux de protection accordé par les autorités israéliennes aux personnes originaires d’Erythrée et du Soudan avoisine les 0,5%. En octobre 2017, les autorités ont annoncé qu’elles commenceraient à renvoyer des ressortissants des ces deux pays vers un « pays tiers » situé en Afrique qui avait accepté de les accueillir – ce pays n’a pas été nommé mais il semble qu’il s’agirait de l’Ouganda ou du Rwanda. Cependant, le gouvernement israélien n’a pas pu confirmer quels pays avaient accepté de coopérer dans le cadre d’accords d’immigration. En avril, la Cour suprême a ordonné la suspension de toutes les expulsions de ressortissants soudanais et érythréens.

Des transferts cruels et illégaux

Les autorités israéliennes continuent cependant à renvoyer ces personnes vers des pays tiers sur la base du “volontariat”, dans la continuité de pratiques mises en place depuis 2013. Ces transferts ne répondent pas aux critères du volontariat. Des représentants des autorités israéliennes ont donné aux personnes expulsées des documents et les ont assurées verbalement qu’elles allaient recevoir en Ouganda un permis de séjour les autorisant à travailler et les protégeant contre un renvoi forcé dans leur pays d’origine. Le gouvernement ougandais a toutefois systématiquement nié l’existence d’un accord.

Israël doit prendre sa part de responsabilités

Les demandeurs d’asile érythréens et soudanais ont le droit de rester en Israël en attendant que leur demande d’asile soit traitée complètement et de manière juste. Israël est tout à fait capable d’assurer une protection internationale à ceux qui en ont besoin, plutôt que d’en transférer la responsabilité vers d’autres pays, tels que l’Ouganda qui accueille déjà une large part de la population mondiale de réfugiés.

Demandez aux autorités israéliennes de mettre immédiatement fin aux déportations, forcées ou volontaires, des demandeurs d’asile érythréens et soudanais et de leur assurer un accès à une procédure d’asile juste et efficace en Israël.

Article original: https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/petitions/article/protection-en-israel-retour-force-vers-le-danger-ou-detention-choisissez