Thaïlande : Il faut enquêter sur le possible enlèvement d'un journaliste vietnamien

En réaction à l’annonce de Radio Free Asia selon laquelle l’un de leurs contributeurs, Truong Duy Nhat, aurait été enlevé à Bangkok, en Thaïlande :

« La disparition de Truong Duy Nhat est des plus inquiétantes. C’est un ancien prisonnier d’opinion ciblé à maintes reprises par les autorités vietnamiennes. Nous savons de plusieurs sources qu’il s’est rendu à Bangkok pour déposer une demande d’asile. Personne ne l’a revu ni n’a eu de ses nouvelles depuis le 26 janvier, a déclaré Minar Pimple, directeur général des Opérations mondiales au sein d’Amnesty International.

« Les autorités thaïlandaises doivent enquêter sans plus attendre sur les multiples informations fiables qui font état de l’enlèvement de membres de la communauté vietnamienne en exil, informations corroborées par les collègues de Truong Duy Nhat à Radio Free Asia qui ont tiré la sonnette d’alarme. Les forces de sécurité vietnamiennes ont déjà enlevé des exilés et des réfugiés en Thaïlande et ailleurs dans le monde. S’il a bien été enlevé, Truong Duy Nhat risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements.

« Les forces de sécurité vietnamiennes ont déjà enlevé des exilés et des réfugiés en Thaïlande et ailleurs dans le monde. S’il a bien été enlevé, Truong Duy Nhat risque de subir des actes de torture et d’autres mauvais traitements. »

« Les autorités vietnamiennes gardent le silence sur la disparition de Truong Duy Nhat. Elles doivent révéler toute information dont elles disposent sur le sort qui lui a été réservé et garantir sa sécurité et sa liberté de mouvement. »

Complément d’information

Truong Duy Nhat, journaliste et commentateur vietnamien, a été incarcéré de 2013 à 2015 pour « propagande contre le régime ».

Depuis sa libération, il a continué de travailler en tant que journaliste indépendant. En décembre 2018, il a reçu des informations selon lesquelles il allait sans doute être ré-arrêté et a remarqué une présence policière renforcée près de son domicile.

Début janvier 2019, il s’est rendu en Thaïlande. Le 25 janvier, il a déposé une demande d’asile au bureau du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Bangkok. Il a envoyé à ses proches deux photos de lui devant le portail du HCR. Personne n’a eu de ses nouvelles à partir du lendemain, le 26 janvier.

Selon les médias, Truong Duy Nhat a été enlevé par des hommes non identifiés dans un centre commercial appelé Future Park le 26 janvier. Amnesty International a confirmé ces informations auprès de sources indépendantes confidentielles qui ont demandé à garder l’anonymat pour des questions de sécurité.

Article original: https://www.amnesty.be/infos/actualites/article/thailande-il-faut-enqueter-sur-le-possible-enlevement-d-un-journaliste