Quand la Belgique « internait » des Juifs, victimes du nazisme

Si 40 000 réfugiés trouvèrent au royaume un asile provisoire ou définitif entre 1933 et 1940, il y eut aussi des rafles, des refoulements qui équivalaient …