Le congrès américain doit adopter le NO BAN Act

Avant même son entrée en fonction, l’administration Trump avait été claire sur son intention de tourner le dos aux personnes en quête de sécurité et d’un nouveau foyer. Beaucoup sont des réfugié⋅e⋅s et des demandeurs ou demandeuses d’asile qui ont fui la violence, la torture et la persécution dans leur pays d’origine. Ils·elles souhaitent simplement une chance de reconstruire leur vie en toute sécurité.

Des mesures arbitraires, illégales et dangereuses

Loin de les accueillir, l’administration a, à maintes reprises, adopté des politiques dangereuses et discriminatoires pour empêcher des enfants, des familles et des individus de venir s’installer aux États-Unis. Il s’agit notamment de restreindre le droit de demander l’asile à la frontière – en violation du droit international et américain, bannir de façon arbitraire toute personne en provenance d’un pays à majorité musulmane, adopter des procédures de contrôle extrêmes pour les réfugié⋅e⋅s en cours de réinstallation – un processus déjà long et difficile.

Des familles coincées dans une situation déplorable

De nombreuses familles, qui avaient été autorisées à être réinstallées aux États-Unis peu avant l’adoption du décret « anti-musulmans » se retrouvent bloquées à mi-chemin entre leur pays d’origine et le foyer qu’on leur avait promis. C’est notamment le cas des Amari, une famille syrienne, et des Aziz, une famille irakienne de religion chrétienne. Toutes deux se trouvent actuellement au Liban dans des conditions de vie désastreuses, dans l’attente de pouvoir continuer leur périple vers les États-Unis et qui ne peuvent rentrer chez elles car leurs vies seraient en danger.

Dites non aux politiques inhumaines en soutenant le NO BAN Act

Ces politiques cruelles et absurdes ont provoqué une crise dont l’administration est directement responsable. Au lieu d’augmenter la sécurité aux États-Unis, elles ont mis en danger des milliers de vies, déchiré des familles, et laissé à l’abandon des valeurs essentielles aux yeux de nombreux Américains.

Pendant que ces restrictions illégales sont contestées devant les tribunaux, le congrès doit se mobiliser afin d’empêcher la poursuite de ces politiques inhumaines. Si vous aussi vous estimez qu’il faut soutenir les réfugié·e·s et que vous refusez qu’on bannisse quelqu’un simplement sur la base de sa nationalité ou de sa religion, aidez-nous à rappeler aux sénateurs et membres du congrès qu’ils doivent signer le NO BAN Act.

Article original: https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/petitions/no-ban-act