Ne nourrissez pas les préjugés! Testez vos connaissances!

/10
29

Ne nourissez pas les préjugés! Testez vos connaissances!

Ce quiz fait partie de notre campagne “Défense de nourrir les préjugés”

1 / 10

1/10 – Quels sont les principaux pays d’origine des personnes qui fuient leur pays?

Mauvaise réponse!

Dans le monde, les personnes qui fuient leur pays viennent en majorité de la Syrie, de l’Afghanistan, du Sud Soudan, de la Birmanie et de la Somalie

En Europe, la majorité des demandes de protection internationale sont introduites par des Syriens, des Irakiens, des Pakistanais et des Nigérians.

 

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés dans le monde: voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe: voir “International protection in the EU+: 2018 overview “

Bonne réponse!

Dans le monde, les personnes qui fuient leur pays viennent en majorité de la Syrie, de l’Afghanistan, du Sud Soudan, de la Birmanie et de la Somalie

En Europe, la majorité des demandes de protection internationale sont introduites par des Syriens, des Irakiens, des Pakistanais et des Nigérians.

 

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés dans le monde: voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe: voir “International protection in the EU+: 2018 overview “

Dans le monde, les personnes qui fuient leur pays viennent en majorité de la Syrie, de l’Afghanistan, du Sud Soudan, de la Birmanie et de la Somalie

En Europe, la majorité des demandes de protection internationale sont introduites par des Syriens, des Irakiens, des Pakistanais et des Nigérians.

 

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés dans le monde: voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe: voir “International protection in the EU+: 2018 overview “

2 / 10

2/10 – L’Europe et la Belgique sont envahies par les réfugiés.

Mauvaise réponse!

En 2017, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 68,5 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leur foyer. 25,4 millions d’entre elles ont fui leur pays pour échapper au conflit et à la persécution.

Mais la grande majorité de ces réfugiés (85%) étaient accueillis dans des régions en développement. De quoi relativiser le nombre de demandeurs de protection internationale arrivés dans l’Union européenne (650.000) et en Belgique (19.688) la même année. Une goutte d’eau dans l’océan quand on sait que l’Union européenne compte plus de 513 millions d’habitants et la Belgique plus de 11 millions…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « On est envahis par les migrants »

Bonne réponse!

En 2017, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 68,5 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leur foyer. 25,4 millions d’entre elles ont fui leur pays pour échapper au conflit et à la persécution.

Mais la grande majorité de ces réfugiés (85%) étaient accueillis dans des régions en développement. De quoi relativiser le nombre de demandeurs de protection internationale arrivés dans l’Union européenne (650.000) et en Belgique (19.688) la même année. Une goutte d’eau dans l’océan quand on sait que l’Union européenne compte plus de 513 millions d’habitants et la Belgique plus de 11 millions…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « On est envahis par les migrants »

En 2017, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), 68,5 millions de personnes à travers le monde ont été chassées de leur foyer. 25,4 millions d’entre elles ont fui leur pays pour échapper au conflit et à la persécution.

Mais la grande majorité de ces réfugiés (85%) étaient accueillis dans des régions en développement. De quoi relativiser le nombre de demandeurs de protection internationale arrivés dans l’Union européenne (650.000) et en Belgique (19.688) la même année. Une goutte d’eau dans l’océan quand on sait que l’Union européenne compte plus de 513 millions d’habitants et la Belgique plus de 11 millions…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « On est envahis par les migrants »

3 / 10

3/10 – La Convention de Genève protège “toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait…”

Mauvaise réponse!

La Convention de Genève de 1951, qui définit ce qu’est un réfugié, s’applique “à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques” qui “se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays“.

Cela signifie que tous les pays qui ont signé cette Convention (comme la Belgique) doivent examiner les demandes d’asile qui leur sont faites sur cette base. On utilise souvent le terme de “réfugié politique”, or il existe 5 critères, qui vont au-delà des “opinions politiques”. À l’inverse, les raisons économiques et climatiques ne sont pas prises en compte par la Convention de Genève.

Certains pays ont signé cette convention avec une restriction géographique. C’est le cas de la Turquie où seuls les ressortissants des pays membres du Conseil de l’Europe sont éligibles au statut de « réfugié ».

 

➡ Pour lire la Convention de Genève relative au statut des réfugiés: cliquez ici

Bonne réponse!

La Convention de Genève de 1951, qui définit ce qu’est un réfugié, s’applique “à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques” qui “se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays“.

Cela signifie que tous les pays qui ont signé cette Convention (comme la Belgique) doivent examiner les demandes d’asile qui leur sont faites sur cette base. On utilise souvent le terme de “réfugié politique”, or il existe 5 critères, qui vont au-delà des “opinions politiques”. À l’inverse, les raisons économiques et climatiques ne sont pas prises en compte par la Convention de Genève.

Certains pays ont signé cette convention avec une restriction géographique. C’est le cas de la Turquie où seuls les ressortissants des pays membres du Conseil de l’Europe sont éligibles au statut de « réfugié ».

 

➡ Pour lire la Convention de Genève relative au statut des réfugiés: cliquez ici

La Convention de Genève de 1951, qui définit ce qu’est un réfugié, s’applique “à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques” qui “se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays“.

Cela signifie que tous les pays qui ont signé cette Convention (comme la Belgique) doivent examiner les demandes d’asile qui leur sont faites sur cette base. On utilise souvent le terme de “réfugié politique”, or il existe 5 critères, qui vont au-delà des “opinions politiques”. À l’inverse, les raisons économiques et climatiques ne sont pas prises en compte par la Convention de Genève.

Certains pays ont signé cette convention avec une restriction géographique. C’est le cas de la Turquie où seuls les ressortissants des pays membres du Conseil de l’Europe sont éligibles au statut de « réfugié ».

 

➡ Pour lire la Convention de Genève relative au statut des réfugiés: cliquez ici

4 / 10

4/10 – La Belgique peut expulser une personne vers un pays où elle risque de subir des traitements inhumains ou dégradants.

Mauvaise réponse!

L’État belge ne peut pas expulser une personne sans s’être assuré que cette personne ne sera pas exposée, dans son pays d’origine, à un risque de torture ou de traitements inhumains ou dégradants, contraires à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH).

 

➡Pour lire la Convention européenne des droits de l’Homme: cliquez ici

Bonne réponse!

L’État belge ne peut pas expulser une personne sans s’être assuré que cette personne ne sera pas exposée, dans son pays d’origine, à un risque de torture ou de traitements inhumains ou dégradants, contraires à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH).

 

➡Pour lire la Convention européenne des droits de l’Homme: cliquez ici

L’État belge ne peut pas expulser une personne sans s’être assuré que cette personne ne sera pas exposée, dans son pays d’origine, à un risque de torture ou de traitements inhumains ou dégradants, contraires à l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’Homme (CEDH).

 

➡Pour lire la Convention européenne des droits de l’Homme: cliquez ici

5 / 10

5/10 – Quels sont les 5 pays au monde qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés?

Mauvaise réponse!

La plupart des personnes migrantes fuient vers d’autres régions à l’intérieur de leur pays ou dans un pays voisin. Elles se trouvent donc principalement dans des pays en développement, qui n’ont pas toujours la possibilité de les protéger.

Actuellement, ce sont la Turquie, le Pakistan, l’Ouganda, le Soudan et l’Allemagne qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés. Moins d’une personne migrante sur cinq fuit vers les pays industrialisés.

Dans l’Union européenne, 75% des demandes sont introduites en Allemagne, France, Grèce, Italie et Espagne.

 

➡ Plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés : voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe : voir “International protection in the EU+: 2018 overview”

Bonne réponse!

La plupart des personnes migrantes fuient vers d’autres régions à l’intérieur de leur pays ou dans un pays voisin. Elles se trouvent donc principalement dans des pays en développement, qui n’ont pas toujours la possibilité de les protéger.

Actuellement, ce sont la Turquie, le Pakistan, l’Ouganda, le Soudan et l’Allemagne qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés. Moins d’une personne migrante sur cinq fuit vers les pays industrialisés.

Dans l’Union européenne, 75% des demandes sont introduites en Allemagne, France, Grèce, Italie et Espagne.

 

➡ Plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés : voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe : voir “International protection in the EU+: 2018 overview”

La plupart des personnes migrantes fuient vers d’autres régions à l’intérieur de leur pays ou dans un pays voisin. Elles se trouvent donc principalement dans des pays en développement, qui n’ont pas toujours la possibilité de les protéger.

Actuellement, ce sont la Turquie, le Pakistan, l’Ouganda, le Soudan et l’Allemagne qui accueillent le plus grand nombre de réfugiés. Moins d’une personne migrante sur cinq fuit vers les pays industrialisés.

Dans l’Union européenne, 75% des demandes sont introduites en Allemagne, France, Grèce, Italie et Espagne.

 

➡ Plus d’informations sur les réfugiés, lisez notre brochure « Qu’est-ce qu’un réfugié ? »

➡ Pour plus d’informations sur les réfugiés : voir le rapport du HCR « 2018 in ReviewTrends at a Glance », en particulier les premières pages (schémas)

➡ Pour plus d’informations sur les demandeurs de protection internationale en Europe : voir “International protection in the EU+: 2018 overview”

6 / 10

6/10 – À quelle aide sociale les personnes sans papiers ont-elles droit en Belgique ?

Mauvaise réponse!

En Belgique, les sans-papiers n’ont droit à aucune aide sociale, sauf à l’aide médicale urgente. Ils sont donc dans une situation extrêmement précaire.

Les demandeurs de protection internationale, eux, ont droit à une aide matérielle fournie par l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs de protection internationale (Fedasil).

Seuls les étrangers autorisés au séjour en Belgique ont accès à l’aide financière du CPAS. Mais l’octroi et le maintien de nombreux statuts de séjour (regroupement familial, séjour étudiant, régularisation…) sont conditionnés au fait de ne pas dépendre du CPAS…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez et commandez notre brochure « On ne choisit pas de vivre sans papiers »

 

Bonne réponse!

En Belgique, les sans-papiers n’ont droit à aucune aide sociale, sauf à l’aide médicale urgente. Ils sont donc dans une situation extrêmement précaire.

Les demandeurs de protection internationale, eux, ont droit à une aide matérielle fournie par l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs de protection internationale (Fedasil).

Seuls les étrangers autorisés au séjour en Belgique ont accès à l’aide financière du CPAS. Mais l’octroi et le maintien de nombreux statuts de séjour (regroupement familial, séjour étudiant, régularisation…) sont conditionnés au fait de ne pas dépendre du CPAS…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez et commandez notre brochure « On ne choisit pas de vivre sans papiers »

En Belgique, les sans-papiers n’ont droit à aucune aide sociale, sauf à l’aide médicale urgente. Ils sont donc dans une situation extrêmement précaire.

Les demandeurs de protection internationale, eux, ont droit à une aide matérielle fournie par l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs de protection internationale (Fedasil).

Seuls les étrangers autorisés au séjour en Belgique ont accès à l’aide financière du CPAS. Mais l’octroi et le maintien de nombreux statuts de séjour (regroupement familial, séjour étudiant, régularisation…) sont conditionnés au fait de ne pas dépendre du CPAS…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez et commandez notre brochure « On ne choisit pas de vivre sans papiers »

7 / 10

7/10 – Les demandeurs de protection internationale en Belgique ont-ils le droit de travailler ?

Mauvaise réponse!

Depuis septembre 2015, le délai d’attente des demandeurs de protection internationale pour pouvoir accéder au marché du travail est passé de 6 mois à 4 mois.

En pratique, les demandeurs de protection internationale, les réfugiés, et les migrants de manière générale, sont souvent employés pour des contrats de travail temporaires, pour lesquels ils sont davantage surqualifiés que les natifs.

Ils ont aussi tendance à occuper des emplois que les Belges ne peuvent pas ou ne veulent pas occuper, dans des secteurs de pointe (informatique, technologies…) ou dans les secteurs de la construction, du nettoyage, de l’aide aux personnes…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent prendre l’emploi des belges »

 

Bonne réponse!

Depuis septembre 2015, le délai d’attente des demandeurs de protection internationale pour pouvoir accéder au marché du travail est passé de 6 mois à 4 mois.

En pratique, les demandeurs de protection internationale, les réfugiés, et les migrants de manière générale, sont souvent employés pour des contrats de travail temporaires, pour lesquels ils sont davantage surqualifiés que les natifs.

Ils ont aussi tendance à occuper des emplois que les Belges ne peuvent pas ou ne veulent pas occuper, dans des secteurs de pointe (informatique, technologies…) ou dans les secteurs de la construction, du nettoyage, de l’aide aux personnes…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent prendre l’emploi des belges »

 

Depuis septembre 2015, le délai d’attente des demandeurs de protection internationale pour pouvoir accéder au marché du travail est passé de 6 mois à 4 mois.

En pratique, les demandeurs de protection internationale, les réfugiés, et les migrants de manière générale, sont souvent employés pour des contrats de travail temporaires, pour lesquels ils sont davantage surqualifiés que les natifs.

Ils ont aussi tendance à occuper des emplois que les Belges ne peuvent pas ou ne veulent pas occuper, dans des secteurs de pointe (informatique, technologies…) ou dans les secteurs de la construction, du nettoyage, de l’aide aux personnes…

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent prendre l’emploi des belges »

8 / 10

8/10 – Après 4 ans, quel est le pourcentage de réfugiés reconnus qui se retrouvent sur le marché du travail ?

Mauvaise réponse!

Une étude menée par l’ULB et la KUL montre que quatre ans après la reconnaissance de leur statut, 55% des réfugiés se retrouvent sur le marché du travail. Un score qui tend à se rapprocher de celui de la moyenne de la population belge, à savoir 65%.

Quand les demandeurs de protection internationale reçoivent le statut de réfugié ou la protection subsidiaire, ils obtiennent un droit au séjour en Belgique, un accès au marché du travail et un droit à l’aide du CPAS. Celle-ci sera bien souvent nécessaire dans un premier temps, pour leur permettre de se construire une vie en Belgique. Mais cela ne veut pas dire qu’ils en feront usage très longtemps.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent profiter de notre système social »

Bonne réponse!

Une étude menée par l’ULB et la KUL montre que quatre ans après la reconnaissance de leur statut, 55% des réfugiés se retrouvent sur le marché du travail. Un score qui tend à se rapprocher de celui de la moyenne de la population belge, à savoir 65%.

Quand les demandeurs de protection internationale reçoivent le statut de réfugié ou la protection subsidiaire, ils obtiennent un droit au séjour en Belgique, un accès au marché du travail et un droit à l’aide du CPAS. Celle-ci sera bien souvent nécessaire dans un premier temps, pour leur permettre de se construire une vie en Belgique. Mais cela ne veut pas dire qu’ils en feront usage très longtemps.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent profiter de notre système social »

Une étude menée par l’ULB et la KUL montre que quatre ans après la reconnaissance de leur statut, 55% des réfugiés se retrouvent sur le marché du travail. Un score qui tend à se rapprocher de celui de la moyenne de la population belge, à savoir 65%.

Quand les demandeurs de protection internationale reçoivent le statut de réfugié ou la protection subsidiaire, ils obtiennent un droit au séjour en Belgique, un accès au marché du travail et un droit à l’aide du CPAS. Celle-ci sera bien souvent nécessaire dans un premier temps, pour leur permettre de se construire une vie en Belgique. Mais cela ne veut pas dire qu’ils en feront usage très longtemps.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils viennent profiter de notre système social »

9 / 10

9/10 – Les migrants coûtent plus qu’ils ne rapportent à notre économie.

Mauvaise réponse!

Des chercheurs de l’UCL ont estimé que l’impact de l’immigration sur les finances de l’État belge était positif: 0,5% du produit intérieur brut (PIB).

Quant à l’arrivée en 2015 de nombreux réfugiés, la Banque nationale de Belgique estime qu’elle devrait générer, d’ici 2020, autant de revenus qu’elle aura entrainé de dépenses.

Par ailleurs, l’évolution démographique et le vieillissement de la population en Europe rendent l’immigration de plus en plus nécessaire pour garantir la survie des systèmes de sécurité sociale, et en particulier des systèmes de pensions.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils sont un danger pour notre économie »

 

Bonne réponse!

Des chercheurs de l’UCL ont estimé que l’impact de l’immigration sur les finances de l’État belge était positif: 0,5% du produit intérieur brut (PIB).

Quant à l’arrivée en 2015 de nombreux réfugiés, la Banque nationale de Belgique estime qu’elle devrait générer, d’ici 2020, autant de revenus qu’elle aura entrainé de dépenses.

Par ailleurs, l’évolution démographique et le vieillissement de la population en Europe rendent l’immigration de plus en plus nécessaire pour garantir la survie des systèmes de sécurité sociale, et en particulier des systèmes de pensions.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils sont un danger pour notre économie »

 

Des chercheurs de l’UCL ont estimé que l’impact de l’immigration sur les finances de l’État belge était positif: 0,5% du produit intérieur brut (PIB).

Quant à l’arrivée en 2015 de nombreux réfugiés, la Banque nationale de Belgique estime qu’elle devrait générer, d’ici 2020, autant de revenus qu’elle aura entrainé de dépenses.

Par ailleurs, l’évolution démographique et le vieillissement de la population en Europe rendent l’immigration de plus en plus nécessaire pour garantir la survie des systèmes de sécurité sociale, et en particulier des systèmes de pensions.

 

➡ Pour plus d’informations, lisez notre brochure « Petit guide anti-préjugés » et en particulier le chapitre « Ils sont un danger pour notre économie »

10 / 10

10/10 – Aujourd’hui, en Belgique, le parcours d’intégration pour les primo-arrivants…

Mauvaise réponse!

En Belgique, les nouveaux résidents étrangers ayant un statut de séjour ont accès à un parcours d’accueil ou d’intégration.

 

Son objectif est d’accompagner les personnes dans l’apprentissage de la langue et de la citoyenneté (connaissances de base sur le fonctionnement de la société belge) et dans l’accès à l’emploi afin qu’elles puissent mener une vie autonome et participer à la société.

 

Mis en place en 2004 en Flandre, en 2014 en Wallonie, en 2016 à Bruxelles et en 2018 en Communauté germanophone, ce parcours est obligatoire sur tout le territoire belge même si l’obligation n’est pas (encore) effective à Bruxelles. Elle le sera en 2020. Les primo-arrivants qui ne sont pas soumis à l’obligation (comme les européens par exemple) ont généralement accès à ces parcours sur base volontaire.

Bonne réponse!

En Belgique, les nouveaux résidents étrangers ayant un statut de séjour ont accès à un parcours d’accueil ou d’intégration.

 

Son objectif est d’accompagner les personnes dans l’apprentissage de la langue et de la citoyenneté (connaissances de base sur le fonctionnement de la société belge) et dans l’accès à l’emploi afin qu’elles puissent mener une vie autonome et participer à la société.

 

Mis en place en 2004 en Flandre, en 2014 en Wallonie, en 2016 à Bruxelles et en 2018 en Communauté germanophone, ce parcours est obligatoire sur tout le territoire belge même si l’obligation n’est pas (encore) effective à Bruxelles. Elle le sera en 2020. Les primo-arrivants qui ne sont pas soumis à l’obligation (comme les européens par exemple) ont généralement accès à ces parcours sur base volontaire.

En Belgique, les nouveaux résidents étrangers ayant un statut de séjour ont accès à un parcours d’accueil ou d’intégration.

 

Son objectif est d’accompagner les personnes dans l’apprentissage de la langue et de la citoyenneté (connaissances de base sur le fonctionnement de la société belge) et dans l’accès à l’emploi afin qu’elles puissent mener une vie autonome et participer à la société.

 

Mis en place en 2004 en Flandre, en 2014 en Wallonie, en 2016 à Bruxelles et en 2018 en Communauté germanophone, ce parcours est obligatoire sur tout le territoire belge même si l’obligation n’est pas (encore) effective à Bruxelles. Elle le sera en 2020. Les primo-arrivants qui ne sont pas soumis à l’obligation (comme les européens par exemple) ont généralement accès à ces parcours sur base volontaire.

Your score is

The average score is 45%

0%

if(typeof options === ‘undefined’){ var options = []; } options[‘3’] = ‘eyJjb2xvciI6IiNmZmZmZmYiLCJiZ19jb2xvciI6IiNmZmZmZmYiLCJ0ZXh0X2NvbG9yIjoiIzU2NzM4ZiIsImhlaWdodCI6ODAwLCJ3aWR0aCI6ODAwLCJlbmFibGVfbG9nZ2VkX3VzZXJzIjoib2ZmIiwiaW5mb3JtYXRpb25fZm9ybSI6ImRpc2FibGUiLCJmb3JtX25hbWUiOm51bGwsImZvcm1fZW1haWwiOm51bGwsImZvcm1fcGhvbmUiOm51bGwsImltYWdlX3dpZHRoIjoiMCIsImltYWdlX2hlaWdodCI6IiIsImVuYWJsZV9jb3JyZWN0aW9uIjoib24iLCJlbmFibGVfcHJvZ3Jlc3NfYmFyIjoib24iLCJlbmFibGVfcXVlc3Rpb25zX3Jlc3VsdCI6Im9uIiwicmFuZG9taXplX3F1ZXN0aW9ucyI6Im9mZiIsInJhbmRvbWl6ZV9hbnN3ZXJzIjoib2ZmIiwiZW5hYmxlX3F1ZXN0aW9uc19jb3VudGVyIjoib24iLCJlbmFibGVfcmVzdHJpY3Rpb25fcGFzcyI6Im9mZiIsInJlc3RyaWN0aW9uX3Bhc3NfbWVzc2FnZSI6IiIsInVzZXJfcm9sZSI6W10sImN1c3RvbV9jc3MiOiIiLCJsaW1pdF91c2VycyI6Im9mZiIsImxpbWl0YXRpb25fbWVzc2FnZSI6IiIsInJlZGlyZWN0X3VybCI6IiIsInJlZGlyZWN0aW9uX2RlbGF5IjowLCJhbnN3ZXJzX3ZpZXciOiJsaXN0IiwiZW5hYmxlX3J0bF9kaXJlY3Rpb24iOiJvZmYiLCJlbmFibGVfbG9nZ2VkX3VzZXJzX21lc3NhZ2UiOiIiLCJxdWVzdGlvbnNfY291bnQiOiIiLCJlbmFibGVfcXVlc3Rpb25fYmFuayI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9saXZlX3Byb2dyZXNzX2JhciI6Im9uIiwiZW5hYmxlX3BlcmNlbnRfdmlldyI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9hdmVyYWdlX3N0YXRpc3RpY2FsIjoib24iLCJlbmFibGVfbmV4dF9idXR0b24iOiJvbiIsImVuYWJsZV9wcmV2aW91c19idXR0b24iOiJvbiIsImVuYWJsZV9hcnJvd3MiOiJvZmYiLCJ0aW1lcl90ZXh0IjoiIiwicXVpel90aGVtZSI6ImVsZWdhbnRfbGlnaHQiLCJlbmFibGVfc29jaWFsX2J1dHRvbnMiOiJvbiIsInJlc3VsdF90ZXh0IjoiIiwiZW5hYmxlX3Bhc3NfY291bnQiOiJvbiIsImhpZGVfc2NvcmUiOiJvZmYiLCJyYXRlX2Zvcm1fdGl0bGUiOiIiLCJib3hfc2hhZG93X2NvbG9yIjoiIzAwMCIsInF1aXpfYm9yZGVyX3JhZGl1cyI6IjAiLCJxdWl6X2JnX2ltYWdlIjoiIiwicXVpel9ib3JkZXJfd2lkdGgiOiIxIiwicXVpel9ib3JkZXJfc3R5bGUiOiJzb2xpZCIsInF1aXpfYm9yZGVyX2NvbG9yIjoiIzAwMCIsInF1aXpfbG9hZGVyIjoicmlwcGxlIiwiY3JlYXRlX2RhdGUiOiIyMDE5LTEyLTExIDEwOjQ1OjU1IiwiYXV0aG9yIjp7ImlkIjo5LCJuYW1lIjoiQWRcdTAwZThsZSBEYWNoeSJ9LCJxdWVzdF9hbmltYXRpb24iOiJzaGFrZSIsImZvcm1fdGl0bGUiOiIiLCJlbmFibGVfYmdfbXVzaWMiOiJvZmYiLCJxdWl6X2JnX211c2ljIjoiIiwiYW5zd2Vyc19mb250X3NpemUiOiIxMiIsInNob3dfY3JlYXRlX2RhdGUiOiJvZmYiLCJzaG93X2F1dGhvciI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9lYXJseV9maW5pc2giOiJvZmYiLCJhbnN3ZXJzX3J3X3RleHRzIjoib25fcGFzc2luZyIsImRpc2FibGVfc3RvcmVfZGF0YSI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9iYWNrZ3JvdW5kX2dyYWRpZW50Ijoib2ZmIiwiYmFja2dyb3VuZF9ncmFkaWVudF9jb2xvcl8xIjoiIzAwMCIsImJhY2tncm91bmRfZ3JhZGllbnRfY29sb3JfMiI6IiNmZmYiLCJxdWl6X2dyYWRpZW50X2RpcmVjdGlvbiI6InZlcnRpY2FsIiwicmVkaXJlY3RfYWZ0ZXJfc3VibWl0Ijoib2ZmIiwic3VibWl0X3JlZGlyZWN0X3VybCI6IiIsInN1Ym1pdF9yZWRpcmVjdF9kZWxheSI6MCwicHJvZ3Jlc3NfYmFyX3N0eWxlIjoiZmlyc3QiLCJlbmFibGVfZXhpdF9idXR0b24iOiJvZmYiLCJleGl0X3JlZGlyZWN0X3VybCI6IiIsImltYWdlX3NpemluZyI6ImNvdmVyIiwicXVpel9iZ19pbWFnZV9wb3NpdGlvbiI6ImNlbnRlciBjZW50ZXIiLCJjdXN0b21fY2xhc3MiOiIiLCJlbmFibGVfc29jaWFsX2xpbmtzIjoib2ZmIiwic29jaWFsX2xpbmtzIjp7ImxpbmtlZGluX2xpbmsiOiIiLCJmYWNlYm9va19saW5rIjoiIiwidHdpdHRlcl9saW5rIjoiIn0sInNob3dfcXVpel90aXRsZSI6Im9uIiwic2hvd19xdWl6X2Rlc2MiOiJvbiIsInNob3dfbG9naW5fZm9ybSI6Im9mZiIsIm1vYmlsZV9tYXhfd2lkdGgiOiIiLCJsaW1pdF91c2Vyc19ieSI6ImlwIiwiYWN0aXZlX2RhdGVfY2hlY2siOiJvZmYiLCJhY3RpdmVJbnRlcnZhbCI6IjIwMTktMTItMTkgMTc6MzA6MzYiLCJkZWFjdGl2ZUludGVydmFsIjoiMjAxOS0xMi0xOSAxNzozMDozNiIsImFjdGl2ZV9kYXRlX21lc3NhZ2UiOiJUaGUgcXVpeiBoYXMgZXhwaXJlZCEiLCJleHBsYW5hdGlvbl90aW1lIjoiNCIsInJlcXVpcmVkX2ZpZWxkcyI6bnVsbCwiZW5hYmxlX3RpbWVyIjoib2ZmIiwiZW5hYmxlX3F1aXpfcmF0ZSI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9yYXRlX2F2ZyI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9ib3hfc2hhZG93Ijoib24iLCJlbmFibGVfYm9yZGVyIjoib2ZmIiwicXVpel90aW1lcl9pbl90aXRsZSI6Im9mZiIsImVuYWJsZV9yYXRlX2NvbW1lbnRzIjoib2ZmIiwiZW5hYmxlX3Jlc3RhcnRfYnV0dG9uIjoib24iLCJhdXRvZmlsbF91c2VyX2RhdGEiOiJvZmYiLCJ0aW1lciI6MTAwLCJzdWJtaXRfcmVkaXJlY3RfYWZ0ZXIiOiIifQ==’; (function($){ $(document).ready(function(){ function ays_formatState (ays_state) { if(!ays_state.id) { return aysEscapeHtml(ays_state.text); } var baseUrl = $(ays_state.element).data(‘nkar’); if(baseUrl != ”){ var ays_state = $( ‘ ‘ + aysEscapeHtml(ays_state.text) + ‘‘ ); }else{ var ays_state = $( ‘‘ + aysEscapeHtml(ays_state.text) + ‘‘ ); } return ays_state; } $(document).find(‘#ays-quiz-container-3 select.ays-select’).select2({ placeholder: ‘Select an answer’, dropdownParent: $(‘#ays-quiz-container-3’), templateResult: ays_formatState }); $(document).find(‘b[role=”presentation”]’).addClass(‘ays_fa ays_fa_chevron_down’); }); })(jQuery);

div#ays-quiz-container-3 * { box-sizing: border-box; } /* Styles for Internet Explorer start / #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 { display:flex;flex-wrap:wrap; }#ays-quiz-container-3 .ays_next.action-button, #ays-quiz-container-3 .ays_previous.action-button{ margin: 10px 5px; } / Styles for Quiz container / #ays-quiz-container-3{ min-height: 800px; width:800px; background-color:#ffffff; background-position:center center;border-radius:0px 0px 0px 0px;box-shadow: 0 0 15px 1px rgba(0,0,0,0.4);border: none;} / Styles for questions / #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 div.step { min-height: 800px; } / Styles for text inside quiz container / #ays-quiz-container-3 .ays-start-page *, #ays-quiz-container-3 .ays_question_hint, #ays-quiz-container-3 label[for^=”ays-answer-“], #ays-quiz-container-3 p, #ays-quiz-container-3 .ays-fs-title, #ays-quiz-container-3 .ays-fs-subtitle, #ays-quiz-container-3 .logged_in_message, #ays-quiz-container-3 .ays_message{ color: #56738f; outline: none; } #ays-quiz-container-3 .select2-container, #ays-quiz-container-3 .ays-field * { font-size: 12px !important; } #ays-quiz-container-3 input, #ays-quiz-container-3 textarea { color: #000; outline: none; } #ays-quiz-container-3 .wrong_answer_text{ color:#ff4d4d; } #ays-quiz-container-3 .right_answer_text{ color:#33cc33; } #ays-quiz-container-3 .ays_cb_and_a, #ays-quiz-container-3 .ays_cb_and_a * { color: rgb(86,115,143); } / Quiz rate and passed users count / #ays-quiz-container-3 .ays_quizn_ancnoxneri_qanak, #ays-quiz-container-3 .ays_quiz_rete_avg { color:#ffffff !important; background-color:#56738f; } #ays-quiz-container-3 div.for_quiz_rate.ui.star.rating .icon { color: rgba(86,115,143,0.35); } #ays-quiz-container-3 .ays_quiz_rete_avg div.for_quiz_rate_avg.ui.star.rating .icon { color: rgba(255,255,255,0.5); } #ays-quiz-container-3 .ays_quiz_rete .for_quiz_rate_reason textarea.quiz_rate_reason { background-color: #56738f; color: #ffffff; } / Loaders / #ays-quiz-container-3 div.lds-spinner, #ays-quiz-container-3 div.lds-spinner2 { color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 div.lds-spinner div:after, #ays-quiz-container-3 div.lds-spinner2 div:after { background-color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .lds-circle, #ays-quiz-container-3 .lds-facebook div, #ays-quiz-container-3 .lds-ellipsis div{ background: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .lds-ripple div{ border-color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .lds-dual-ring::after, #ays-quiz-container-3 .lds-hourglass::after{ border-color: #56738f transparent #56738f transparent; } / Progress bars / #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .ays-progress { border-color: rgba(86,115,143,0.8); } #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .ays-progress-bg { background-color: rgba(86,115,143,0.3); } #ays-quiz-container-3 .ays-progress-value { color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .ays-progress-bar { background-color: #ffffff; } #ays-quiz-container-3 .ays-question-counter .ays-live-bar-wrap { direction:ltr !important; } #ays-quiz-container-3 .ays-live-bar-fill{ color: #56738f; border-bottom: 2px solid rgba(86,115,143,0.8); text-shadow: 0px 0px 5px #ffffff; } #ays-quiz-container-3 .ays-live-bar-percent{ display:none; } / Music, Sound / #ays-quiz-container-3 .ays_music_sound { color:rgb(86,115,143); } / Dropdown questions scroll bar / #ays-quiz-container-3 blockquote { border-left-color: #56738f !important; } / Question hint / #ays-quiz-container-3 .ays_question_hint_container .ays_question_hint_text { background-color:#ffffff; box-shadow: 0 0 15px 3px rgba(0,0,0,0.6); } / Information form / #ays-quiz-container-3 .ays-form-title{ color:rgb(86,115,143); } / Quiz timer / #ays-quiz-container-3 div.ays-quiz-timer{ color: #56738f; } / Quiz buttons / #ays-quiz-container-3 .ays_arrow { color:#56738f!important; } #ays-quiz-container-3 input#ays-submit, #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .action-button { background-color: #ffffff; color:#56738f; } #ays-quiz-container-3 input#ays-submit:hover, #ays-quiz-container-3 input#ays-submit:focus, #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .action-button:hover, #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .action-button:focus { box-shadow: 0 0 0 2px #56738f; background-color: #ffffff; } #ays-quiz-container-3 .ays_restart_button { color: #ffffff; } / Question answers / #ays-quiz-container-3 .ays-field { border-color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .ays-quiz-answers .ays-field:hover{ opacity: 1; } #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .ays-field input:checked+label:before { border-color: #ffffff; background: #ffffff; background-clip: content-box; } #ays-quiz-container-3 .ays-quiz-answers div.ays-text-right-answer, #ays-quiz-container-3 .ays-field.ays-text-field textarea.ays-text-input::placeholder { color: #56738f; } / Questions answer image / #ays-quiz-container-3 .ays-answer-image { width:50%; } / Dropdown questions / #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 .ays-field .select2-container–default .select2-selection–single { border-bottom: 2px solid #ffffff; } #ays-quiz-container-3 .ays-field .select2-container–default .select2-selection–single .select2-selection__placeholder, #ays-quiz-container-3 .ays-field .select2-container–default .select2-selection–single .select2-selection__rendered, #ays-quiz-container-3 .ays-field .select2-container–default .select2-selection–single .select2-selection__arrow { color: #56738f; } #ays-quiz-container-3 .ays-field .select2-container–default .select2-selection–single .select2-selection__rendered, #ays-quiz-container-3 .select2-container–default .select2-results__option–highlighted[aria-selected] { background-color: #ffffff; } / Dropdown questions scroll bar / #ays-quiz-container-3 .select2-results__options::-webkit-scrollbar { width: 7px; } #ays-quiz-container-3 .select2-results__options::-webkit-scrollbar-track { background-color: rgba(255,255,255,0.35); } #ays-quiz-container-3 .select2-results__options::-webkit-scrollbar-thumb { transition: .3s ease-in-out; background-color: rgba(86,115,143,0.55); } #ays-quiz-container-3 .select2-results__options::-webkit-scrollbar-thumb:hover { transition: .3s ease-in-out; background-color: rgba(86,115,143,0.85); } @media screen and (max-width: 768px){ #ays-quiz-container-3{ max-width: 100%; } } / Custom css styles / / RTL direction styles */ #ays-quiz-container-3 #ays_finish_quiz_3 div.step { background-color: rgba(255,255,255,0.2); border: 1px solid rgba(255,255,255,0.8); }

L’article Ne nourrissez pas les préjugés! Testez vos connaissances! est apparu en premier sur CIRÉ asbl.

Article original: CIRE Asile et Protection