Harpagon (L'Avare) est une femme, et elle est gitane !

On pourrait imaginer que des immigrés syriens ou turcs, qui ont fui la guerre, s'y sont réfugiés. Ils y vivent comme dans un camp à vase clos » précise …