“Profitons de la crise pour une relance économique massive”

… oublier les réfugiés, "extrêmement démunis face une telle pandémie en raison de la surpopulation des camps et de la carence en soins médicaux.”.