«Il existe trois schémas qui poussent à commettre l'irréparable»

C'est celui que l'on peut notamment retrouver chez les réfugiés. Avec une pensée très violente : je ne peux pas m'en sortir dans la vie, il n'y a aucune …