Pour les Rohingyas américains, "citoyens de nulle part", les restrictions de Trump inquiètent

Depuis août 2017, quelque 740.000 Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh pour fuir les exactions de l'armée birmane et de milices bouddhistes.