«Moi, ils ne me dérangent pas»

Du côté de la place d'Odeur, village de Crisnée, des témoignages indirects faisaient état de désagréments générés par la présence des réfugiés.